Tarifs du gaz : ce que vous devez savoir

Le marché du gaz est ouvert en France depuis plusieurs années. Cette ouverture de la concurrence a conduit à l’émergence de plusieurs fournisseurs de gaz alternatifs différents d’ENGIE, qui a longtemps dominé le secteur.

Les formules tarifaires varient également d’un fournisseur à l’autre, ce qui rend difficile le choix du meilleur contrat de gaz. De nombreux facteurs influent sur le prix du gaz et, si vous voulez trouver le meilleur rapport qualité-prix, vous devez tous les prendre en considération. Dans cet article, vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur le prix du gaz en France.

A découvrir également : Comment isoler une porte d'entrée du froid ?

Ouverture à la concurrence et montée en puissance des fournisseurs alternatifs

Le marché de l’énergie est libéralisé en France depuis 1999, mais ce n’est qu’en 2007 qu’il a été ouvert à tous les opérateurs privés. Cette ouverture visait notamment à rendre l’accès au gaz plus facile dans tout le pays et à offrir des tarifs sur-mesure selon les besoins.

En outre, cette initiative a permis aux différents fournisseurs de gaz de déterminer librement les plans tarifaires aux consommateurs. Ces acteurs alternatifs comprennent entre autres Total Energy, Vattenfall, Ekwateur, OHM Energy, Butagaz, Antargaz Energy, etc.

A découvrir également : Comment chauffer de l eau naturellement ?

Différents tarifs de gaz sur le marché

Les fournisseurs traditionnels (ENGIE, ELD) et les alternatifs (Total Energies, Butagaz, Eni, etc.) présentent des offres spécifiques. Ainsi, il existe différents types de tarifs de gaz en France : les tarifs réglementés, les prix indexés et les tarifs fixes.

Tarifs réglementés

Avant l’ouverture du marché du gaz, seuls les tarifs réglementés étaient proposés. Il s’agissait de prix établis par l’État sur la base des avis du ministère de l’Économie et de l’énergie et de la Commission de régulation.

Seuls les fournisseurs traditionnels ENGIE et EDL ont la possibilité de proposer des tarifs réglementés. En 2022, pour ceux dont la consommation annuelle est comprise entre 1 et 6 000 kWh, le prix était de 0,112 1 € par kWh, TVA comprise. En dehors de cette fourchette, le tarif sera de 0,087 3 euros par kWh, TVA comprise.

Tarifs du gaz ce que vous devez savoir

Tarifs indexés

Les tarifs indexés sont des prix plus abordables définis en fonction du taux d’actualisation du tarif réglementé. En réalité, ces prix constituent l’option la plus économique dans le cas d’une consommation annuelle importante.

Cependant, ils ne protègent pas les consommateurs contre les variations de prix par kHw, car le tarif augmente ou diminue selon la grille tarifaire réglementée. En outre, la fréquence des hausses de prix est plus élevée que celle des baisses de tarif. Mais, vous bénéficierez toujours de prix inférieurs à ceux fixés par l’État.

Tarifs fixes

Le géant ENGIE ainsi que d’autres fournisseurs alternatifs ont mis en place des prix fixes. Ce tarif peut être fixé librement par chaque acteur sans tenir compte des prix maximum fournis par l’État. Il est aussi intéressant de noter que, quelles que soient les fluctuations du tarif du gaz sur le marché, le prix reste le même pendant la durée du contrat. Cela signifie qu’il est protégé des hausses des tarifs mais ne profitent pas des baisses de prix.

La zone géographique

Le coût du gaz varie en fonction de la situation géographique de votre logement ou du bâtiment concerné. Ensuite, il y a six zones de tarification établies par les fournisseurs pour déterminer les prix pour les grands consommateurs. Par exemple, la zone 1 couvre les villes proches des centres de distribution de gaz, tandis que la zone 6 couvre les villes plus éloignées.

La fourchette tarifaire du gaz varie en fonction du fournisseur, mais le prix est inévitablement plus élevé dans les endroits plus éloignés du distributeur en raison du coût du transport du gaz vers le réseau.

Enfin, il convient de savoir que le prix de l’abonnement au gaz est un autre facteur important à prendre en considération avant de choisir son fournisseur. Il s’agit d’un montant fixe qui apparaît sur votre facture séparément du tarif du kWh.

Ce coût est le même pendant toute la durée du contrat et ce, quelle que soit votre consommation mensuelle ou annuelle de gaz. Il est conseillé de faire attention aux offres proposant des tarifs au kWh tentants, mais nécessitant un abonnement cher et inversement.