Où trouver du cannabidiol à Toulouse ?

Pierre-Loup Larroux, associé avec son ami Tom Fischer, a ouvert une toute nouvelle boutique CBD à Toulouse, dans le quartier de Saint-Cyprien, le 20 avril. Peu de gens le savent, mais ces magasins sont accessibles à tous. Qu’est-ce que le CBD ? Quand devriez-vous l’utiliser et quels sont les risques ? Les éléments de la réponse avec Pierre Loup Larroux.

À l’heure actuelle, le cannabis n’est autorisé en France que pour des expériences médicales. Fin mars, une phase d’essai a été lancée par le ministre de la Santé Olivier Véran à Clermont-Ferrand. Selon une étude de l’Institut français d’opinion publique (Ifop), 51 % des Français seraient favorables à la légalisation du cannabis. Cependant, le CBD en tant que tel n’est pas considéré comme un médicament, comme l’explique Pierre Loup Larroux : « Le CBD, qui signifie « cannabidiol », est l’un des nombreux cannabinoïdes du chanvre, une plante naturelle sans molécules de synthèse. C’est le deuxième cannabinoïde le plus important dans le cannabis après le THC pour « tétrahydrocannabinol ». Mais contrairement au THC, qui a des effets psychoactifs, le CBD a un effet relaxant, anti-anxiolytique, récupération musculaire, amélioration du sommeil, etc. » C’est pourquoi ce produit est légal en France.

A lire également : Intervention en chirurgie de la main à Aix en Provence

Quels sont les usages du CBD ?

« Selon la façon dont vous l’assimilez, il peut s’agir d’un excellent complément alimentaire. Un thé le matin ou quelques gouttes sous la langue vous donnera un sentiment de détente, par exemple avant de commencer une journée stressante. » Ou « pour les personnes atteintes de pathologies ou de maladies chroniques, cela ne les guérira pas, mais au moins cela les soulagera énormément ».

Y a-t-il des risques pour la consommation de CBD ?

« À ce jour, aucun effet nocif sur la santé humaine n’a été observé, mais la consommation est trop nouvelle et les scientifiques n’ont pas encore connu un déclin suffisant. » Et aussi : « Sa consommation n’a pas été observée. ne développe pas de dépendance, il a même des vertus addictives et peut aider les gens à arrêter le cannabis, la cigarette, l’alcool, etc. »

Lire également : Pourquoi le CBD est-il légal ?

Que peut-on acheter dans votre magasin CBD ?

« Dans un magasin CBD, vous trouverez tous les produits de chanvre, et dans ma boutique, vous pouvez acheter des infusions, des huiles, des onguents, des produits d’origine animale, des textiles, de la nourriture, des fleurs et de la résine… Mais il n’y a pas de produit lié à la fumée, car notre objectif est d’améliorer la santé des gens et non de les aggraver (…) Nous voulons que notre boutique CBD soit un magasin de détente, de détente, de bien-être » et en fait, CWBD signifie « entreprise pour le bien-être et le développement » ou l’entreprise de bien-être et de développement. « Parce que nous essayons de soulager les gens avec des moyens naturels », explique Pierre-Loup.

Pourquoi êtes-vous allé vers le CBD ?

« Tout d’abord, parce que j’ai une vraie passion pour la plante dans son ensemble avait, pour les propriétés nutritionnelles du chanvre, ses propriétés écologiques… ou les propriétés et vertus que le CBD peut apporter à l’organisme ». C’est également « un secteur qui a un potentiel énorme, surtout depuis novembre 2019, lorsque la Cour de justice de l’Union européenne a jugé illégale l’interdiction de commercialiser du CBD en France et que sa vente a explosé en France ». Pierre-Loup conseille ses produits à tous ceux qui veulent « améliorer leur santé », leurs produits peuvent être trouvés directement dans leur magasin du quartier Saint-Cyprien. Ils organisent des chasses au trésor et des concours pour mobiliser les gens et engager les produits gagnés.

Vapoter du cannabidiol : est-ce vraiment une mauvaise idée ?

Vous l’aurez compris en lisant l’interview ci-dessus, certains commerçants spécialisés dans la vente de CBD préfèrent se concentrer uniquement sur des types consommations du produit sans fumée. Infusions, huiles, onguents, textiles, nourriture, fleurs ou encore résine… Il est vrai que tous ces produits véhiculent une image un peu plus « healthy » pour le néophyte. C’est une excellente manière de rassurer une clientèle un peu craintive lorsque l’on aborde la question du CBD. 

Mais il serait fort dommage de s’arrêter à ce genre de consommation de CBD. Les nouveaux vapoteurs l’ont compris : on trouve de plus en plus de consommateurs se tournant vers la cigarette électronique afin de consommer du CBD. Comme l’expliquent très bien certains sites tels que russia2017.com, vapoter du CBD présente de nombreux avantages par rapport aux infusions ou aux crèmes. Il est vrai que lorsque l’on est pas habitué à cet objet, la vapoteuse peut sembler un peu farfelue. Elle peut même parfois faire un peu peur… Mais une fois que l’on s’est bien renseigné sur le sujet, on comprend que vapoter son CBD est une excellente alternative à la consommation sous forme d’infusion, de bonbons ou de gâteaux. Voici pourquoi : 

Tout comme le CBD en infusion ou à ingérer, le CBD à vapoter a un effet relaxant sur le corps. Il procure de la détente sans tous les effets néfastes du THC, la molécule psychotrope contenue dans le cannabis. Le CBD en vapotage permet de diminuer le mal-être, le stress, mais aussi parfois la douleur et les nausées. Bien entendu, rien ne remplacera jamais un avis médical en cas de problème grave, mais le CBD à fumer est un bon moyen de diminuer certains symptômes légers facilement. 

Et contrairement aux autres méthodes de consommation du CBD, le vapotage a plusieurs atouts très intéressants : 

  • Il permet de préciser son dosage. Le CBD est extrêmement doux, mais cela reste une substance active. Mieux vaut n’ingérer que ce dont on a réellement besoin. En consommant un gâteau ou un bonbon, il est difficile de savoir la quantité de substance active que l’on ingère. Au contraire, lorsque l’on utilise du liquide, on peut atteindre l’effet escompté beaucoup plus précisément. Une bouffée de plus ou de moins permet de se sentir comme on le souhaite réellement. D’autant que…
  • Le vapotage de CBD permet d’avoir un effet quasiment immédiat. L’ingestion est tout aussi efficace, mais elle demande de la patience. En effet, il faut attendre environ une heure avant de ressentir les premiers effets. Avec la vapeur, les effets arrivent en quelques minutes seulement !

Voilà donc plusieurs arguments en faveur de la consommation de CBD sous forme de cigarette électronique. Mais il en reste un dernier, et non des moindre : 

  • Le vapotage de CBD permet de lutter contre deux addictions : l’addiction à la cigarette et l’addiction au cannabis illégal. Vous le savez peut-être, la cigarette électronique  est d’un grand secours pour les personne souhaitant arrêter la cigarette traditionnelle. La cigarette électronique permet en effet de diminuer progressivement les doses de nicotine afin de faire un sevrage tout en douceur et de limiter les symptômes de manque. La cigarette électronique permet aussi de dire adieu à cette dépendance sans avoir à abandonner tout de suite le geste de fumer, qui reste l’un des principaux frein qui empêche les personnes dépendantes d’arrêter. En fumant un peu de CBD, les personnes désirant arrêter le tabac  peuvent ainsi continuer ce geste qui les rassure, tout en ingérant une substance connue pour diminuer le stress et l’anxiété : c’est le combo idéal ! Même choses pour les personnes dépendantes au cannabis. Vapoter du CBD permet de maintenir le geste, et même le gout du cannabis selon le liquide choisi, afin de se débarrasser de cette drogue efficacement. Ici aussi, l’effet relaxant du CBD facilite grandement les choses. Les fumeurs de cannabis comprendront que l’on peut garder l’effet relaxant du cannabis tout en gardant l’ensemble de ses capacités, sans avoir à subir les effets secondaires handicapants de cette drogue encore illégale. Cela est connu, le cannabis peut entrainer une certaine léthargie, et même à forte doses des épisodes de dépersonnalisation ou de déréalisation. Rien de tout cela n’est à craindre avec le CBD !  

Show Buttons
Hide Buttons