Quand on fait un malaise ?

Un médecin en téléconsultation 7/7

Médecins disponibles pour des consultations vidéo sécurisées. Remboursable par l’assurance maladie.

Prochain rendez-vous À la vue du sang ou à l’annonce de mauvaises nouvelles, certains d’entre nous peuvent tomber dans les pommes, s’évanouir, perdre conscience… C’est un malaise vagal, une forme de syncope bénigne et ponctuelle qui ne présente pas la gravité. Cependant, il est important de comprendre son mécanisme pour l’empêcher et éviter une mauvaise chute. Il est également nécessaire de savoir comment agir en attendant le soulagement si la personne ne retrouve pas rapidement connaissance.

A lire en complément : Comment faire passer un malaise ?

Qu’ est-ce que l’inconfort vagal exactement ?

Le crâne humain contient douze paires de nerfs, y compris le nerf vague, qui porte également les noms du nerf cardiaque et du nerf pneumogastrique. Il est appelé vague parce que ses fonctions sont les plus vaste parmi les nerfs du crâne. Il fait partie de notre système nerveux parasympathique, dont l’activation conduit à une baisse de la fréquence cardiaque et permet la relaxation.

A voir aussi : Chirurgie esthétique à Marseille : qui solliciter pour une intervention de qualité?

Au cours d’un inconfort vagal, c’est ce nerf qui, sous le choc par exemple d’une forte émotion, ralentit brusquement l’activité cardiaque. La pression artérielle diminue et l’oxygène ralentit, y compris au cerveau, provoquant une perte de conscience. Ceci est généralement bref et bénin, et le retour à la normale se produit rapidement.

> L’inconfort se répète ? Parlez rapidement à un médecin en téléconsultation.

Quels sont les signes avant-coureurs du malaise vagal ?

Certains signes permettent de détecter l’apparition d’un malaise. Il est important de les reconnaître pour prendre le temps de s’asseoir ou de s’allonger avant qu’il ne se produise et ainsi éviter une chute douloureuse ou dangereuse. Cela vaut pour l’auto-protection ainsi que pour protéger quelqu’un d’autre dans ce situation. Voici les signes les plus courants de malaise :

  • bouffées de chaleur
  • Fatigue soudaine et bâillement successif
  • Le visage qui pâle
  • Nausées
  • Diarrhée
  • Une vision floue
  • Aouphènes

Bien sûr, ces symptômes peuvent également exister en dehors de l’inconfort vagal pour d’autres raisons. Il devrait être attentif à tout changement d’état rapide.

Comment réagir en cas d’inconfort ?

Si vous vous trouvez en présence de quelqu’un qui vient de perdre conscience, placez-le d’abord sur le sol ou sur un lit dans une position latérale sécurisée (PLS). Cette position permet de libérer le passage de l’air vers les poumons et d’éviter tout risque d’étouffement (si la personne régurgite ou risque d’avaler son langue). Puis levez ses jambes pour faciliter le retour du sang au cœur et au cerveau. Enfin, dans le cas où la personne ne retrouve pas rapidement son esprit, appelez à l’aide.

Si vous êtes victime d’inconfort, allongez-vous ou asseyez-vous dès que vous ressentez les signes avant-coureurs pour éviter une chute.

Quelles sont les causes de l’inconfort vagal ?

Vous pouvez perdre conscience en raison d’une douleur intense, d’une forte émotion, d’un effort physique trop ou lorsque vous ne nettoyez pas assez et fiortez la brûlure.

Cela peut toujours se produire lorsque vous êtes dans un espace confiné où il fait chaud, ou lorsque vous vous réveillez lorsque vous vous déplacez trop rapidement en position debout (cela provoque une chute brutale de la pression artérielle).

Une perte temporaire de conscience peut également survenir en cas d’anxiété ou d’anxiété.

Enfin, les personnes âgées sont plus sujettes à cela lorsqu’elles souffrent d’hypertension, car cela affecte la vascularisation cérébrale.

Prévenir et traiter

le

malaise L’inconfort vagal est léger dans la plupart des cas et ne nécessite aucune intervention médicale. Cependant, si l’inconfort se répète et ne sont pas liés aux situations mentionnées ci-dessus, il est impératif qu’il soit nécessaire de parler à un médecin pour enquêter sur leurs causes et éviter tout risque de troubles cardiaques ou neuronaux.

Pour prévenir l’inconfort anecdotique, prenez soin de votre santé. Il est nécessaire de bien dormir, de bien manger et d’éviter les grandes sources de détresse.

Show Buttons
Hide Buttons