Comment est calculer le chômage à temps partiel ?

La nouvelle méthode de calcul prévue pour avril 2020 a été reportée au 1er avril 2021. Les données ci-dessous restent pertinentes jusqu’à l’annonce officielle de la modification pour le calcul du chômage.

En cas de perte de travail, de résiliation de contrat ou d’entrée dans la vie active, la première chose à faire est de s’inscrire à Pôle EmploiUn décret publié le 30 juillet 2020 introduit de nouvelles conditions pour demander le chômage du 1er août au 31 mars 2021. Elle a notamment introduit une réduction du temps de travail pour percevoir le chômage. Ces données sont déjà appliquées et peuvent être consultées dans le reste de cet article. (sauf si vous n’avez pas de rupture avec un nouvel emploi). Sachez que même si vous ne respectez pas les conditions d’ouverture des droits au chômage, vous pouvez bénéficier d’un soutien personnalisé pour votre recherche d’emploi ou de cours de formation gratuits comme OpenClassrooms.

A lire également : Est-ce que les annonces du Bon Coin sont gratuites ?

D’ autre part, si vous pouvez bénéficier de l’AER (Retourner à l’allocation d’emploi), vous avez le droit de vous demander : « Combien de chômage vais-je avoir ?  » En général, vous recevrez en moyenne 60% de votre salaire net.

Pour calculer le montant de votre AER, plusieurs étapes doivent être prises. La division d’emploi détermine d’abord votre salaire journalier de référence (basé sur les 12 derniers mois de salaire). Ensuite, un calcul est effectué pour déterminer vos droits qui seront d’au moins 29,38€ par jour ou 910,78€ par mois .

Lire également : Quels sont les produits qui se vendent bien sur Internet ?

Pour calculer et estimer vos droits au chômage, vous pouvez également effectuer gratuitement une simulation de chômage sur le site officiel de Pôle Emploi https://candidat.pole-emploi.fr/candidat/simucalcul/perteemploi .

Accès direct au Pôle Job simulateur* —

* Vous obtenez une estimation du montant d’AER que vous pouvez demander. Comme toute simulation, les montants indiqués sont fournis à titre indicatif seulement. Seul le dépôt de votre demande permettra une étude précise de vos droits.

Résumé

Calculez votre chômage : Général

Calcul de vos droits ASSEDIC : Effectuez une simulation de votre chômage

Cumul des prestations de chômage et du travail à temps partiel

Calculez votre chômage :

Comme nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, vous savez que vous toucherez en moyenne environ 60 % de votre salaire net antérieur en allocation de chômageGénéral . Dans tous les cas, une allocation minimale de retour à l’emploi (ARE) est garantie à chaque personne touchée par le chômage.

Voici les montants minimaux de l’AER que vous collecterez en fonction de votre situation :

  • Chômage minimum à temps plein : 29,38€ par jour ou 910,78 euros par mois (31 jours) en 2021 ou 881,40 euros pour 30 jours
  • Chômage à mi-temps minimum : 14,69 euros par jour (29,38/2) ou 455,39 euros par mois

Si vous souhaitez compléter votre recherche et connaître la méthode de calcul du chômage, voir ci-dessous les éléments nécessaires pour effectuer une simulation gratuite de votre allocation de chômage .

Sachez également que dorénavant, les demandeurs d’emploi imposables seront prélevés directement sur les allocations mensuelles (en savoir plus sur le PAS et le chômage).

Calcul de vos droits ASSEDIC : Effectuez une simulation de votre chômage

Pôle Emploi vous propose d’effectuer gratuitement une simulation de vos droits ASSEDIC . Vous pouvez calculer le montant de votre allocation de chômage ainsi que votre période d’indemnisation ASSEDIC. Pour ce faire, allez sur ce lien officiel.

Si vous voulez faire vous-même une estimation du montant de votre allocation de chômage , vous pouvez le faire en suivant les étapes détaillées ci-dessous :

Comment calculer le montant de votre allocation de chômage :

  • Initialement, vous devez déterminer la base de calcul ASSEDIC. Pôle Emploi ne prend en compte que les 12 derniers mois de salaire brut perçus pour calculer votre chômage. Tous vos gains ne sont pas pris en compte lorsque le calcul de vos prestations de chômage. Les prestations de cessation d’emploi ou les congés payés, par exemple, sont exclus. Pour plus d’informations, voir la page sur les gains à prendre en compte dans le calcul du chômage.
  • Une fois que vous aurez le montant total de vos 12 derniers mois de salaire brut, vous devrez calculer votre salaire journalier de référence (SJR) qui servira de base pour calculer l’ AER (Indemnité de retour à l’emploi). Pour ce faire, allez à la page de référence du salaire journalier où le calcul est expliqué en détail.
  • A partir de la SJR, Pôle Emploi appliquera 2 formules pour calculer le montant de votre allocation de chômage : soit 40,4% du SJR 12,05€ par jour (montant 2021) soit 57% de la SJR
  • Le montant qui vous est le plus favorable est retenu et correspondra au montant journalier de votre retour à l’allocation d’emploi
  • Ce montant sera ensuite multiplié par le nombre de jours qui composent votre mois de prestations et correspondra à votre allocation mensuelle de chômage . Vous recevrez donc une allocation de chômage plus élevée en 31 jours que les mois de 30 jours.
  • Dégressivité des indemnités charges journalières comprises entre 84,33 euros et 120,47 euros  : le montant de votre indemnité est fixé à 84,33 euros à partir du 7ème mois d’indemnisation. Cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2021.
  • Dégressivité pour les indemnités journalières supérieures à 120,47 euros  : A partir du 7ème mois, le montant de votre chômage est réduit de 30%.

Note : Le montant de l’AER calculé ci-dessus correspond au montant brut. Vous devrez soustraire 3 % des cotisations de retraite pour déterminer le montant net montant de vos prestations de chômage. Veuillez noter que dans tous les cas, votre allocation de chômage ne sera pas inférieure au seuil minimum de 29,38 euros par jour

(sauf en cas de formation, le montant minimum est de 21.40€ en 2021 : Consultez l’aide à la formation pour en savoir plus). Cumul des prestations de chômage et du travail à temps partiel

Afin d’encourager la reprise même partielle de l’activité, vous pouvez, sous certaines conditions, combiner le travail à temps partiel et les allocations ASSEDIC . Pour cela, vous devez être dans le cas suivant :

  • Le montant des salaires allocations pour un mois donné ne dépasse pas le montant du salaire initial perdu (voir les explications détaillées sur ce lien)
  • Et bien sûr, être enregistré chez Pôle Emploi

Il est possible de combiner le travail à temps partiel et le chômage jusqu’à épuisement des droits. Il n’est pas limité dans le temps. Cela prolonge également la durée de votre indemnisation. En effet, les jours compensés sont déduits de vos droits. Les jours impayés sont ajoutés à votre période de rémunération, ce qui vous permet d’augmenter la durée de votre période de chômage.

Pour effectuer une simulation d’allocation de chômage et à temps partiel, allez à l’outil gratuit du Centre d’emploi.

Pour les activités non salariales, il est également possible d’accumuler vos revenus auprès de l’AER (voir l’article Chômage et Entrepreneuriat autonome). Dans ce cas, il n’y a pas d’heures minimales à respecter. C’est le montant de votre revenu, seulement, qui est pris en compte. S’ils ne sont pas encore connus, Pôle emploi appliquera une réduction de 30% sur votre chômage avantage. Une régularisation sera effectuée à la fin de l’année.

Vous avez la possibilité de combiner RSA et ARE dans de rares cas. Si vous souhaitez plus d’informations, suivez ce lien.

Show Buttons
Hide Buttons