Les solutions pour économiser sur sa facture d’eau et éviter de coûteux travaux de plomberie

Le mètre cube d’eau potable fourni par le réseau public ne cesse d’augmenter. Cette tendance n’est certainement pas près de s’inverser. Vous pouvez cependant réduire votre facture en utilisant pour certains usages de l’eau gratuite. Vous pouvez par ailleurs installer un WC dans des locaux non prévus pour cet usage grâce à un sanibroyeur.

Le sanibroyeur SFA est une solution pour s’affranchir des contraintes

Les WC standard sont prévus pour être raccordés à une canalisation spécifique de grand diamètre. Celle-ci n’est usuellement disponible que dans certaines pièces. Si vous avez une maison ancienne, celle-ci n’est peut-être même pas prévue.

Lire également : Comment lutter contre les remontées capillaires ?

Optez pour un sanibroyeur SFA et vous pourrez vous brancher sur une canalisation d’évacuation de diamètre standard, de 32 millimètres et non de 100 millimètres. Cette solution vous évitera de devoir faire appel à un plombier pour installer une nouvelle canalisation, un chantier qui peut se révéler coûteux.

La pompe de puits permet de profiter d’une eau gratuite

La nappe phréatique n’est généralement pas très loin de la surface. Si c’est le cas dans votre propriété, il vous suffira d’installer une pompe à eau puits de qualité pour puiser dans cette eau gratuite pour vos usages autres que l’eau potable. Les formalités administratives se réduisent à une déclaration préalable de travaux en mairie pour le forage.

Lire également : Combien pour une rénovation de piscine à Marseille ?

Une fois que le forage aura été effectué et la pompe installée, vous pourrez puiser l’eau dans la nappe phréatique sans aucun coût marginal. L’eau ainsi récupérée est idéale pour l’arrosage d’un jardin ou le remplissage d’une piscine.

Assurez-vous simplement qu’aucune restriction spécifique n’existe dans votre commune ou votre département. Cette eau n’est cependant pas destinée à la consommation humaine et vous ne devez pas raccorder le captage sur votre installation d’eau domestique. L’eau issue de la nappe n’est pas contrôlée.

Elle est donc considérée comme impropre à la consommation humaine. Il se pourrait en effet qu’elle soit contaminée par des produits chimiques, comme ceux utilisés par les agriculteurs de la région, ou par des bactéries, provenant notamment des déjections animales. Si vous vouliez la consommer, il faudrait la faire contrôler régulièrement par un laboratoire, ce qui est fastidieux et onéreux. Cette option n’a réellement d’intérêt que si vous êtes situé dans une zone trop éloignée du réseau public, sur un terrain non viabilisé.