Qui fabrique les panneaux de signalisation routière ?

On oublierait presque qu’ils sont là ! Les panneaux de signalisation se fondent dans le paysage depuis leur création, il y a un siècle. Mais comment sont-ils fabriqués ? Et surtout par qui ? La réponse est dans cet article.

Qu’est-ce qu’un panneau de signalisation routière ?

Un panneau de signalisation routière est un dispositif du Code de la route donnant des informations aux automobilistes sur la circulation routière.

A lire aussi : Comment regarder tf1 en direct sur pc ?

Généralement disposés sur le bord des voies, les différents panneaux de signalisation mentionnés dans le Code de la route jouent plusieurs rôles. En effet, ils ont pour fonction de : signaler un danger imminent que peuvent rencontrer les usagers de la route, de faciliter la circulation en présentant un itinéraire à suivre ou en fournissant un renseignement. Ils permettent en outre d’exprimer un ordre particulier de la police ou d’indiquer une interdiction.

Qui en sont les fabricants ?

Nombreuses sont les compagnies françaises qui fabriquent les panneaux de signalisation avec l’autorisation de l’État. Entre autres, nous pouvons distinguer la compagnie Signaux Girod, Lacroix, Signolus, Signal Concept et ISOSIGN. Expertes dans la conception et la fabrication des panneaux de signalisation, ces sociétés sont également spécialisées dans la pose de ces solutions routières. Il faut préciser que la majorité appartient au Syndicat des Équipements de la Route (SER) qui regroupe les principales entreprises de fabrication des équipements de la route.

A découvrir également : Comment bien choisir sa porte d’entrée ?

Comment se fait la fabrication des panneaux de signalisation routière ?

La fabrication des panneaux de signalisation débute à l’ordinateur. Les caractéristiques graphiques du modèle doivent suivre des règles très strictes du gouvernement qui exige notamment un certain degré de réflectivité. Un logiciel guide la machine qui découpe le modèle dans une pellicule spéciale.

Une fois le modèle découpé, on le détache minutieusement et on élimine les retailles. On obtient par la suite une pellicule de pochoir qu’on examine pour s’assurer qu’il n’y a pas de défauts. C’est alors le moment de préparer l’écran de polyester qui servira plus tard à imprimer le panneau.

On commence par l’enduire d’une mince couche d’émulsion photosensible. Lorsque l’émulsion est sèche, on colle le film du pochoir au moyen de la pression solide pour l’aplatir et éliminer tous les plis.

On expose ensuite l’écran à la lumière de Quartz pendant 7 minutes. Cela active l’émulsion qui n’est pas protégée de la lumière par le film du pochoir. L’émulsion exposée durcit, bouchant ainsi les petits trous dans les fibres de l’écran. Le résultat est visible après un rinçage à l’eau.

Après cette étape vient celle de tailler le panneau d’aluminium sur lequel le modèle sera imprimé. À l’aide d’une poinçonneuse, on arrondit les bordures du panneau et on fait des trous pour les boulons qui serviront à fixer la plaque au poteau. On marque le nom de la société et l’année de fabrication. À ce moment, on immerge le panneau dans un bain de produits chimiques afin d’enlever tous les résidus de graisses ou d’autres substances. On le rince ensuite avant de le tremper dans une solution acide qui scelle le métal et le rend plus résistant aux intempéries. Le découpage du panneau s’ensuit selon la forme finale.

Vient alors l’impression du modèle à l’écran de soi. Ce processus précède le séchage au four à 76*C durant 5 minutes.

Vous en savez plus désormais sur les panneaux de signalisation, leur conception et les sociétés qui les fabriquent. Ils jouent des rôles importants d’où la nécessité de les respecter afin d’assurer votre sécurité et celle des autres.

Show Buttons
Hide Buttons