Les culottes menstruelles, une solution écologique

La teneur en produits chimiques des tampons et serviettes hygiéniques est nocive pour le corps. A l’heure où beaucoup de femmes commencent par prendre conscience de la dangerosité de ces produits, fleurissent sur le marché, des culottes menstruelles.  Elles se positionnent aujourd’hui comme une alternative aux tampons et serviettes jetables. Allons à la découverte des culottes menstruelles qui assurent une bonne hygiène intime aux femmes et protège la planète.

La culotte menstruelle, la solution idéale ?

A la différence des tampons et serviettes hygiéniques, la culotte menstruelle dispose de plusieurs couches de tissu antifuite et antiodeur. Tout comme les serviettes hygiéniques, les couches de tissu absorbent les règles bien qu’étant plus minces. La culotte menstruelle dispose de 4 couches. Les deux premières en coton bio absorbent le liquide pour vous maintenir au sec. La troisième couche est antifuite alors que la dernière neutralise les odeurs. En effet, 4 culottes menstruelles réutilisables suffisent pour couvrir 1 cycle. En plus d’être confortable, la culotte menstruelle ou culotte de règles est composée d’une partie absorbante et anti bactérienne. Avec une durée de vie de 5 ans, cette culotte peut être lavée et réutilisée plusieurs fois. Les 12 heures de protection soit l’équivalent de 3 à 4 tampons vous garantissent le confort toute la journée.

A voir aussi : Où acheter du CBD ?

Deux facteurs clefs font de la culotte menstruelle un produit écologique. Il s’agit de l’absence de produits chimiques et la possibilité de pouvoir l’utiliser sur plusieurs années après de simples lavages. Au-delà de tout, les stylistes rivalisent d’ingéniosité pour proposer des modèles aussi jolis les uns que les autres avec des couleurs raffinées. Avec tous ces atouts, obtenir la culotte menstruelle ne nécessite qu’une trentaine d’euros. L’entretien de la culotte de règle est très pratique. Il vous suffit de la rincer avec de l’eau froide et de la faire sécher à 30° dans un sèche-linge. En adoptant la culotte de règle, vous réduisez fortement les déchets et protégez l’environnement.

Les culottes de règle sont-elles écologiques ?

Selon les statistiques, nous jetons chaque année en France un total de 2 milliards de tampons et serviettes hygiéniques. La situation est d’autant plus alarmante quand nous savons que ces déchets ne sont pas biodégradables. L’avènement des protections hygiéniques en coton bio ou cup a permis de réduire ce chiffre, mais elles demeurent insuffisantes pour inverser la tendance.

A voir aussi : Quand on fait un malaise ?

L’espoir renaît avec les culottes menstruelles qui sont lavables, réutilisables et moins susceptibles de finir dans les poubelles assez rapidement. Avec 5 années de vie, la production des culottes de règle sera beaucoup plus lente que les tampons et les serviettes. Il y aura donc moins de déchets. Ces culottes disposent de plusieurs couches d’absorption pour vous garantir 12 heures de protection continue. Pour comparaison, c’est l’équivalent de 3 ou 4 tampons contenant des produits toxiques qui retiennent le sang. A la différence des tampons, les culottes menstruelles ne retiennent pas le sang et vous préservent des risques d’infections vaginales.

Au-delà du rôle qui leur est dévolu, les culottes de règle peuvent vous être utiles en cas de spotting. C’est-à-dire un léger écoulement du sang en dehors des règles. Elles peuvent également servir en cas de pertes vaginales. Ces culottes sont aussi efficaces pour contenir une fuite urinaire. En somme, les culottes menstruelles peuvent aujourd’hui être considérées comme des produits de première nécessité. Elles vous permettent de gérer au mieux votre santé en produisant moins de déchets. Toutefois, il y a lieu de briser certains stéréotypes.

De fausses idées sur les culottes menstruelles

Bien qu’étant appréciées par bien de femmes, quelques-unes d’entre elles continuent de se méfier des culottes menstruelles. Certaines femmes considèrent à tort que ces culottes pourraient être inconfortables. Les culottes de règle sont beaucoup plus fines qu’elles ne paraissent. Le nombre de couches faisant craindre la sensation d’épaisseur disparaît dès lors que vous l’adoptez. Nombreuses sont celles qui estiment que porter des culottes serait dégoutant, car elles craignent toujours l’humidité. Il s’agit là d’une fausse idée d’autant que les serviettes hygiéniques et les tampons sont moins étanches que les culottes menstruelles. Mieux, les culottes de règle existent en plusieurs variantes. A chacun de choisir selon sa taille.